Dossier

Published on août 25th, 2020 | by nresources

0

Transformation des minerais avant exportation : Vivement une approche participative

Richard Muyej et Jacques Kyabula respectivement gouverneurs du Lualaba et du Haut-Katanga estiment nécessaire d’être associés aux prochaines discussions concernant le moratoire sur l’exportation des minerais non transformés. Reçus par le premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba, le 24 août 2020, les dirigeants de ces deux provinces affirment être satisfaits des explications reçues de la part du chef du gouvernement et du ministre des Mines. Des explications qui leur ont permis de se faire une idée on ne peut plus claire de la situation.

Pour rappel, les exportations des concentrés de cuivre et de cobalt avaient été interdites depuis 2013 pour encourager les sociétés minières à raffiner et transformer les produits miniers sur place en RDC. Mais la décision n’a pas été appliquée à cause des problèmes logistiques. C’est pourquoi, le ministre des Mines, Willy Kitobo avait signé un moratoire, le 22 février 2020, octroyant aux miniers le droit d’exporter, pendant six mois, des produits non transformés totalement. Ce délai a expiré le 22 août 2020, date à laquelle Kitobo avait convoqué une réunion pour répondre à ceux qui lui demandaient sa prolongation. Au cours de cette entrevue de 2 heures, le ministre et ses hôtes ont échangé sur les données technico-économiques qui pourraient justifier la signature d’un nouveau moratoire. Ils ont évalué les capacités de production des concentrés de chaque société minière. Ils ont étudié la question du déficit énergétique qui avait été présentée par les miniers comme un frein à toute industrialisation et donc comme étant à la base de la limitation des projets de transformation. Les miniers s’y sont appuyés pour justifier la commercialisation des minerais des 3T non transformés. Ils ont également examiné la question des hydroxydes et carbonates de cobalt qui doivent aujourd’hui être considérés comme des produits marchands. Ils se sont par ailleurs penchés sur la situation du monopole de LCS dans la transformation des concentrés de cuivre sulfure, sur les termes des contrats entre les fournisseurs de concentrés et LCS ainsi que sur la problématique de la qualité des concentrés de cuivre incompatibles avec l’alimentation recherchée à LCS. Il s’en est suivi la conclusion selon laquelle, la prolongation ne pouvait pas concerner tous les produits. Les raisons évoquées par certains miniers dans leurs lettres pour appuyer la demande, n’étaient pas toutes valables. D’autres n’ont pas convaincu.

Il sied cependant, de noter que ces deux gouverneurs n’étaient pas associés aux discussions. Cependant, Muyej indique que leurs deux provinces sont les plus concernées par les questions minières en RDC. Elles regorgent de l’essentiel de l’exploitation minière actuelle du pays.

« Nous sommes gouverneurs de deux provinces assises sur un espace minier important de la République. Nous sommes venus ici pour mieux comprendre la décision relative à la suspension du moratoire concernant les concentrés des minerais. Nous avons eu l’occasion de lire la correspondance là-dessus. Nous avons suivi la communication dans les médias. Nous n’avons pas été associés directement alors que nous sommes parties prenantes dans ces démarches », a indiqué R. Mujey au sortir de la séance de travail avec le premier ministre.

Le ministre Kitobo a accordé à certaines sociétés minières une dérogation indéfinie à l’interdiction d’exportation d’hydroxyde et de carbonate de cobalt ainsi que sur les concentrés de l’étain, de tungstène et de tantale. Les discussions entre le ministre des Mines et les miniers devraient continuer lors d’une séance de travail prévu cette semaine avec le premier ministre pour lever une option sur le sort à réserver au concentré de cuivre. Muyej et son collègue du Haut-Katanga ont saisi la balle au bond en allant voir le premier ministre avant cette rencontre. Ils espèrent être associés aux discussions prochaines.

Didier Kamesa Mwana


About the Author



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑