Focus

Published on May 22nd, 2020 | by nresources

0

Pour un atterrissage en douceur après le confinement : Willy Kitobo au four et au moulin

Les miniers bénéficieront d’un accompagnement adaptée à la circonstance et sans faille de la part du gouvernement congolais en cette période de pandémie de COVOD 19. C’est ce qu’il ressort de la mission effectuée récemment dans les provinces du Haut Katanga et du Lualaba par le ministre des Mines, Willy Kitobo Samsoni. Le ministre devrait en effet rassurer tous les acteurs du secteur minier où l’on craignait des remous dans le chef des travailleurs suite aux mesures drastiques prises dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus. L’industrie minière et ses milliers d’emplois aussi bien que l’économie congolaise qui en dépend fortement, étaient en danger. Pour les sauver tous, Kitobo a privilégié l’option du dialogue entre les partenaires. Partout où il est passé, il a insisté sur la nécessité de l’instauration d’un cadre de concertations tripartites où des discussions franches et sincères auront lieu entre les employés, les entreprises et l’Etat. Objectif ? Trouver des solutions profitables à tous. Il faut améliorer les conditions de travail des salariés et en même temps, préserver la production et renflouer les caisses de l’État.

Dès son retour à Kinshasa, l’infatigable Kitobo a entrepris de transmettre son rapport de voyage à sa hiérarchie. Un rapport contenant les doléances de toutes les parties et dans lequel, il plaide pour la reprise des activités minières le plus tôt possible en vue de sauver l’économie du pays.

Il a par ailleurs, éclairé la lanterne des parlementaires qui lui ont adressé des questions écrites autour des impacts de cette crise sanitaire sur l’activité économique notamment dans le secteur minier.

En interne, le ministre a aussi présidé la réunion avec l’Intersyndicale des Services du Ministère des Mines (CEEC, SAEMAPE, CAMI, SG et CTCPM) en rapport avec leur mémo adressé au Premier Ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba. Au cours de cette rencontre, il a fait un recadrage pour la compréhension commune des décrets N 19/15 du 05 nov. 2019 et n 19/16 du 05 nov. 2019. Kitobo s’est aussi penché sur le traitement des multiples dossiers sous statut de déchéance des droits miniers pour défaut de paiement des droits superficiaires dus à l ‘État et de ceux relatifs à la fraude minière et aux activités illicites signalées par des aviseurs.

Didier Kamesa Mwana


About the Author



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to Top ↑