Editorial no image

Published on December 16th, 2019 | by nresources

0

Pour son peuple, le Congo s’ouvre au monde

L’isolement appartient désormais au passé pour la République démocratique du Congo. Le pays marque beaucoup de points dans son évolution en politique, en société tout comme en économie. Inscrite dans l’optique d’une diplomatie agissante, la RDC procède à une véritable chirurgie de son image. Le dernier forum de l’OCDE tenu à Kolwezi a donné l’occasion à tout le monde de se rendre compte de cette réalité. Par exemple, le cobalt congolais souillé à tort par l’image de la présence des enfants et des femmes vulnérables ne le sera plus. L’Etat congolais, à travers l’exécutif provincial du Lualaba a réussi à prouver la fausseté des accusations portées contre ses minerais, n’en déplaise à la mauvaise foi de ses détracteurs. Totalement pris en charge par leur hôte, les participants à ce forum ont ainsi fait l’expérience de l’hospitalité congolaise. De très haute facture à l’instar de celles des pays occidentaux, les infrastructures d’accueil, c’est-à-dire les hôtels et les salles de conférence, ont satisfait à telle enseigne que les participants ont proposé de délocaliser définitivement à Kolwezi, ces rencontres qui se tiennent traditionnellement à paris en France. Ce qui est normal, car il séant de traiter les questions minières sur le terrain où se déroulent les activités en rapport avec le secteur. On aura à vue la réalité et on évitera les approximations. Les multinationales qui exploitent s’enrichissent exponentiellement sans vergogne aux côtés des communautés locales qui s’appauvrissent médusés. Si les besoins des pays développés en minerais nécessaires pour les technologies du future sont satisfaits par la RDC, qui est devenue, peut-on dire, le centre du monde de par sa position géostratégique, grâce à ses ressources, le président congolais ne s’en cache pas : Il ouvre son pays à tous les investisseurs. Mais en retour, il demande des emplois industriels et l’amélioration des conditions de vie de sa population, bref, de quoi satisfaire son ambitieux espoir de mettre le peuple au centre de toutes les actions du développement durable. S’ouvrir au monde dans ce sens, voudrait dire aussi répondre au rendez-vous du donner et du recevoir.

Marcel Mubenga


About the Author



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to Top ↑