Enfin une lueur d’espoir ? – NResources | Le magazine des ressources naturelles

Editorial

Published on février 1st, 2017 | by nresources

0

Enfin une lueur d’espoir ?

La nouvelle de la créaton d’un marché boursier en RDC est commentée différemment par l’opinion. Pour ceux qui croient à son succès, l’idée suscite l’espoir. Elle coïn cide avec le lancement de l’ITOA, une initatve visant lecontrôle du commerce de l’or d’exploitaton artsanale et la rupture de ses liens avec les bandes armées et la mafa. Elle augure la paix dans la parte est de la RDC. La maîtrise de la chaîne d’approvisionnement de ce minerai sur le plan internatonal réduira la marge de manœuvre des groupes armés qui proftaient de l’absence d’un dispositf de contrôle dans le commerce des minerais provenant des zones des conflits.
Les initateurs du marché boursier projetent non seulement de canaliser tout l’or vers le circuit ofciel, mais aussi et surtout d’acheter toute la producton artsanale pour le compte de l’Etat.
Cela metra fn au diktat des acheteurs sur la déterminaton des prix. Une opton intéressante si elle pouvait s’élargir sur la producton industrielle des entreprises. Dommage, ces entreprises sont devenues l’ombre d’elles-mêmes. Les analystes prédisent la dispariton de la Gécamines, si l’on y prend garde. La Sokimo, la Sakima, la Miba, Kisenge Manganèse et les autres n’existent presque plus. La diversifcaton des opératons minières devrait s’appuyer sur l’exploraton, la producton, l’industrialisaton, la transformaton, la métallurgie, la chimie et la commercialisaton.
Le pays est représenté dans les forums internatonaux à l’instar de l’OCDE, du PDAC et d’Indaba pour à ttre protocolaire.
Par ailleurs, en une décennie, plus de 1.500 ttres miniers ont été bradés. Alors, qui alimentera le marché boursier congolais ? La producton artsanale. L’Etat devra bien ajuster son tir.
Il pourra trouver les acheteurs à Indaba 2017. La délégaton congolaise doit se faire une idée claire de ce qu’elle va vendre dans ce forum et de ce qu’elle en ramènera. Autrement, cette fois-ci sera comme les éditons précédentes. On y partcipe mais rien ne change.

Marcel Mubenga


About the Author



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑