DIDI MUDOGO : « Mes actions sont visibles sur le terrain » – NResources | Le magazine des ressources naturelles

Dossier

Published on February 28th, 2017 | by nresources

0

DIDI MUDOGO : « Mes actions sont visibles sur le terrain »

Didi Mudogo est le DG de MD Services. Son entreprise collabore avec Kibali Gold Mine dans la sous-traitance du personnel.

 Quel est l’état actuel de votre collaboration avec Kibali ?

Notre partenariat avec Kibali marche bien. L’objectif de Mark Bristow, le patron de Randgold, est de promouvoir les sous-traitants congolais. Quand nous avons commencé la construction à Kokiza, la main-d’œuvre était réduite. Mais MD a bien géré le personnel. Actuellement, grâce à notre collaboration avec Kibali nous avons une grande équipe qui a même construit la mine. Kibali a signé des contrats avec plusieurs sous-traitants. Il y a eu des contrats avec des sociétés qui interviennent soit pour aider Kibali dans la construction de la mine, soit pour fournir les explosifs.
MD a reçu la mission de sous-traiter le personnel de toutes ces sociétés qui collaborent avec Kibali. En considérant le travail réalisé par le projet Kibali depuis son début, notamment la délocalisation de la population et la construction de la mine, on peut se rendre compte de la contribution de MD en termes de main-d’œuvre. La construction de la mine a fait appel à beaucoup de sous-traitants. La plupart ont une grande expertise dans la construction des mines. Tous ont fait confiance au personnel fourni par MD Services pour réaliser leurs travaux. Ce que nous avons réalisé avec Kibali a servi de preuve de professionnalisme pour MD Services. Ces sous-traitants ont signé des contrats avec nous. Les réalisations sont grandioses. Mes actons sont visibles sur le terrain.

Avez-vous le sentiment d’un travail bien fait ?

Nous sommes contents de notre collaboration avec Kibali. Bristow nous a fait confiance dans sa politique de promotion des entrepreneurs congolais. Le résultat est qu’aujourd’hui, nous gérons même les expatriés au sein de MD Services. Les sociétés “Bod long” et Orizone Drilling nous ont confié la gestion de leurs agents. La qualité de nos services les a convaincus de notre savoir-faire comme le prouvent les suivis et les
évaluations. Nous nous améliorons chaque jour.

Quel est l’effectif global de MD Services ?

Le tout dépend des tâches que nous avons. A la phase de construction, nous avions un effectif de 5 mille agents. Actuellement, nous évoluons avec mille et quelques agents. Nous avons deux directions : une direction Est qui s’occupe de notre collaboration avec tous les partenaires précités et une directon Ouest qui gère nos relatons à Kinshasa et à Kimpese avec PPC et Nyumba ya Akiba (cimenterie).

MD a remporté le prix de meilleur sous-traitant congolais à l’IPAD 2016. Pour quelles actions ?

Plusieurs sondages d’opinion avaient été organisés avant l’attribution de ce prix. Ce sont les sociétés minières et les experts en mines qui ont voté. Dans notre secteur de la sous-traitance du personnel, on a tenu compte du personnel et de la qualité des services.
Kibali n’est pas le seul partenaire de MD Services. Nous collaborons également avec d’autres partenaires multinationales comme Master driling, Shaf Sinkers, Orica et autres. Mais, nous savons qu’être plébiscité meilleur sous-traitant dans le secteur minier congolais, est un défi qui nous est lancé. Cela nous impose de demeurer à la hauteur de notre renommée. Nous ferons de notre mieux pour stabiliser ce niveau et aller plus loin.

Comment conciliez-vous le secteur minier avec le monde du football où vous êtes président de Bukavu Dawa ?

Le foot est ma passion. Je suis le fils d’un ancien footballeur et j’ai joué moi-même au foot. Mon père a dirigé une équipe de football. Je lui étais très attaché. Je suis à la tête de Bukavu Dawa depuis près d’une année. Avant mon arrivée, le club avait beaucoup de problèmes. J’ai reçu une mission de normalisation pendant une année. Je devrais rassembler tout le monde et remettre de l’ordre. Je suis arrivé à un moment difficile. Mais, l’évolution est bonne. Nous espérons obtenir le résultat escompté. La combinaison de deux activités des secteurs différents, est une question d’organisation. Quand on fait bien le dispatching des tâches et le suivi, il est facile de s’en sortir. Nous avons un comité ; chacun essaie de gérer sa responsabilité et tout marche bien. Nous avons fait quatre sortes pour quatre victoires. Les dépenses de l’équipe exigent le concours de tout le monde. Elle fonctionne avec les contributions de ses supporters et ses donateurs.

Propos recueillis par Solange Mputu


About the Author



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to Top ↑