Christophe Mboso appelle les compatriotes congolais à soutenir le premier ministre – NResources | Le magazine des ressources naturelles

Actualités

Published on février 18th, 2021 | by nresources

0

Christophe Mboso appelle les compatriotes congolais à soutenir le premier ministre

Décidément, l’investiture du gouvernement Sama Lukonde ne posera aucun problème au parlement. Jeudi, le 17 février 2021, le premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde a reçu dans son cabinet de travail à Kinshasa, le président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso Nkodia Mpwanga, qui est venu le saluer, lui témoigner son soutien et l’encourager parce qu’il a bénéficié de la confiance du président de la République qui l’a nommé comme premier ministre. Parmi les premiers actes de Mboso en tant que président de la chambre basse du parlement, dès la rentrée parlementaire à la session de mars, figure l’investiture du gouvernement Sama Lukonde. Et déjà, Mboso annonce les couleurs de la collaboration harmonieuse qui règnera entre leurs deux institutions. « Entant qu’honorable député et président de l’Assemblée nationale, mon devoir est de venir le saluer et l’encourager. Parce que nous attendions cette nomination d’un premier ministre. Maintenant que l’avons. Nous devons nous réjouir. Nous devons l’aider à former le gouvernement. Parce que le peuple congolais attend que le gouvernement se mette au travail pour trouver des solutions aux problèmes qui se posent dans notre communauté, dans nos provinces, dans nos territoires et dans l’ensemble du pays », a-t-il dit. Le héraut de l’Assemblée nationale a également brossé de manière laconique, le tableau des tâches qui attendent le nouveau locataire de la primature qui a vraiment du pain sur la planche, étant donné que le peuple congolais attend le pain, la paix, la sécurité et des réformes très profondes qui sous-tendent la vision du chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo. Et sûrement, l’Assemblée nationale sous l’ère Mboso sera très regardante en termes de contrôle parlementaire, sur tous ces aspects qui touchent au social de la population. Car, après deux ans perdus dans les querelles politiciennes, l’heure est au travail et le vrai, pour apporter au peuple congolais le sourire que la vraie alternance devrait lui offrir. Le gouvernement attendu devra se battre bec et ongles pour cela. C’est aussi l’avis du président Mboso. « A mon avis, le gouvernement qui va être mis en place, est un gouvernement de combat. Nous sortons d’une étape pour entrer dans une nouvelle étape. C’est l’étape du gouvernement de l’Union sacrée de la nation. Cette étape a de nouvelles exigences et de nombreuses attentes de notre population. C’est un gouvernement qui va combattre l’insécurité à l’est et dans l’ensemble du territoire où règnerait toute forme de violence. C’est un gouvernement qui va lutter contre la corruption. C’est un gouvernement qui va rassurer la gratuité de l’enseignement. C’est un gouvernement qui va apporter des réformes dans les différents secteurs de la vie nationale pour que le Congo démarre effectivement une économie au service du peuple, une justice au service du peuple, le social au service du peuple. Voilà pourquoi, c’est un gouvernement de combat. J’appelle les compatriotes congolais à soutenir le premier ministre et le gouvernement qu’il mettra en place », a-t-il soutenu. Vous avez dit, « Kisalu me banda » ? (Traduisez, le travail commence) ? L’espoir est permis.

 

Didier Kamesa Mwana


About the Author



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑