Dossier

Published on mai 23rd, 2020 | by nresources

0

Arrêt de travail à Tenke Fungurume Mining

Depuis 5 heures du matin ce 23 mai 2020, les travailleurs de Tenke Fungurume Mining (TFM) présents sur les sites en cette période de confinement, ont débrayé. Selon notre source, ces travailleurs revendiquent la prime de confinement dont bénéficient leurs collègues d’autres sociétés. En effet, dans toutes les autres sociétés minières du Congo, particulièrement dans le grand Katanga, les travailleurs bloqués sur les sites pendant cette période de confinement ont négocié et obtenu une prime dite de confinement. Sauf chez TFM. Le ministre des Mines Willy Kitobo, qui avait eu vent de cette situation lors de sa mission dans le Haut-Katanga et le Lualaba et qui voyait venir un danger, avait demandé au Directeur général de TFM de réfléchir à cette question. Apparemment, le DG y aurait réservé une fin de non-recevoir. Visionnaire, le ministre Kitobo estime que cette situation risque de porter préjudice à l’économie congolaise et en appelle à la compréhension de tous pour trouver une solution rapide. Il a échangé avec les dirigeants de TFM pour leur proposer une issue à cette revendication. Sur les papiers brandis par les grévistes nous pouvons lire : « Disons non à l’humiliation des travailleurs congolais. Prime de confinement ou… Mais, contacté par notre Rédaction, un haut cadre de TFM, Simon Tumawaku affirme que les grévistes se plaignent d’avoir fait longtemps sur le site et réclament d’être remplacé. Et donc leurs revendications ne seraient pas liées à la prime de confinement. Il a rassuré toutefois que les négociations sont en cours avec ces travailleurs pour une solution idoine. Le plus tôt serait le mieux

Didier Kamesa


About the Author



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑